Dans cet article vous découvrirez comment optimiser votre capacité à mémoriser et restituer des connaissances, dans le milieu scolaire ou professionnel, grâce à deux applications concrètes des nombres-formes.


  1. Pour exploiter pleinement le contenu de cet article, je vous conseille de lire au préalable l’article sur l’association d’idées ainsi que l’introduction aux nombres formes.

Les deux exemples ci-dessous nécessitent deux niveaux d’association d’idées

  1. Vous construire une représentation mentale – visuelle / auditive / sensorielle – du concept ou de l’élément à retenir
  2. Associer cette représentation mentale au nombre-forme pertinent

C’est parti!

Application numéro 1 – L’apprentissage

Dans le cadre scolaire, ou plus généralement de l’apprentissage, nous avons tous eu d’innombrables listes à retenir. Les nombres-formes y trouvent une application naturelle.

Prenons l’exemple des 10 premiers présidents de la IIIe république française.

Voici ci-dessous l’ordre chronologique des 10 premiers présidents de la IIIe république :

    1. Adolphe Thiers
    2. Patrice de Mac Mahon
    3. Jules Grevy
    4. Sadi Carnot
    5. Jean Casimir-Perier
    6. Felix Faure
    7. Emile Loubet
    8. Armand Fallières
    9. Raymond Poincaré
    10. Paul Deschanel

La mémorisation sera dans ce cas réalisée en deux étapes. Il ‘s’agit :

  1. De trouver une association d’idée nous permettant de nous rappeler facilement du nom du président en question
  2. D’associer la représentation du président au nombre forme correspondant à son ordre dans la IIIe république.

Cela pourrait par exemple donner :

Adolphe Thiers.

  1. Nous pourrions nous représenter de manière incongrue un Adolphe malheureusement trop bien connu, nous montrant trois doigts avec l’une de ces mains
  2. Dans l’autre main, ce personnage tiendrait une énorme bouteille de vin rouge

Patrice de Mac Mahon

  1. Je connais bien un Patrice, qui se tient devant l’hôtel Mac Mahon, avenue Mac Mahon à Paris ; hôtel sur lequel un grand écriteau électrique violet et clignotant indique “Mac Mahon”
  2. Mon ami Patrice serait suspendu par un cintre à l’écriteau clignotant, d’où il gesticulerait

Jules Grévy

  1. Ma femme avait un chat qui s’appelait Jules. Je le vois arpenter une tombe (Grave en anglais)
  2. A chacun de ses pas, des notes de musiques apparaissent

Sadi Carnot

  1. Mon agent immobilier lorsque nous avons acheté notre appartement s’appelait Saad. Je le visualise devant le collège Carnot de Lille, que je connais bien
  2. Je place Saad dans un voilier, dans la cour du lycée Carnot

Jean Casimir-Perrier

  1. Celui ci-est simple! Mon prof de Judo s’appelait Jean. je le vois arborer une tenue de Casimir violette, tout en tenant un Perrier dans la main.
  2. Il est attaché par un crochet, et se débat

Felix Faure

  1. Je visualise la station Felix Faure
  2. Un saxophone joue “tout seul”, à la sortie du métro Felix Faure. J’entends également les notes de musique

Emile Loubet

  1. Je visualise un bon ami de mes parents qui s’appelle Emile. Il tient en laisse un loup qui mange des baies
  2. Ils sont sur le pont d’un bateau à la proue majestueuse
Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Optimisez votre mémoire grâce au palais mental !

Armand Fallières

  1. J’imagine une personne chargeant une arme (armant / Armand) tout en grimpant le long de lierres, et qui tombe (fall en anglais)
  2. Les lierres sont accrochés à un énorme sablier, à l’intérieur duquel on voit le sable s’écouler

Raymond Poincaré

  1. Je vois Ray Charles gravir un mont, au sommet duquel il trace des points au coin d’un grand carré. J’ajoute de la musique à ma représentation si je le souhaite pour enrichir ma représentation
  2. Ray Charles tient un gigantesque ballon gonflé d’hélium dans sa main, qui lui permet de gravir le mont avec aisance, par bonds successifs

Paul Deschanel

  1. Je me représente un personnage, en train de s’asperger de plusieurs parfums Chanel devant une boulangerie Paul
  2. Je modifie ma représentation : je vois un personnage en train de casser la vitrine d’un magasin Paul en jetant des balles avec une batte de Baseball. Puis il se rend à l’intérieur de la boulangerie, où se trouvent des parfums Chanel

A vous de jouer : vous pouvez reprendre certains des exemples ci-dessus, mais le plus ludique et intéressant serait de vous créer vous-même vos propres représentations.

Alors, que est le bilan de cette expérience?

Au delà de cette illustration, j’espère que l’intérêt de la technique des nombres-formes vous semble à président évident dans le cadre scolaire, dès le secondaire (voire avant) pour rendre ludique l’apprentissage, puis dans les études supérieures, et particulièrement dans des formations intensives comme le droit ou les classes préparatoires.

Application numéro 2 – Le monde professionnel

J’ai récemment dû préparer une réunion commerciale où je devais présenter à un prospect une mission de conseil potentielle, dont l’objet était l’analyse de l’intérêt et des impacts du développement d’une nouvelle activité.

J’ai commencé par préparer le support de la réunion, en l’occurrence une présentation PowerPoint d’une quinzaine de pages. Elle était structurée de la manière suivante :

  1. Contexte du rendez-vous (rappel rapide de l’historique de la relation et de la raison pour laquelle nous nous rencontrions)
  2. Présentation du “plan-projet”, c’est à dire du calendrier dans lequel nous prévoyions de réaliser la mission
  3. Objectifs de la mission
    • Objectifs stratégiques
    • Objectifs économiques
    • Objectifs humains
  4. Prochaines étapes et conclusion

Comment utiliser les nombres-formes dans ce contexte?

  1. Le contexte : j’ai visualisé un grand cadre doré (le contexte : le cadre de la rencontre) ; je me tiens au milieu du cadre et regarde derrière moi (l’historique de la relation), avec une bouteille de vin dans la main (nombre-forme numéro 1)
  2. Rappel du plan projet  : je visualise une équerre de chantier (plan), au milieu de laquelle est suspendu un chronomètre (calendrier), suspendu à un cintre (nombre-forme numéro 2)
  3. Objectifs de la mission : cette étape se décompose en trois parties
    • Objectifs stratégiques : je visualise une boite de jeu de société risk, le jeu de stratégie par excellence
    • Objectifs économiques : sur cette boite, se trouve un grand sigle euro ( € ), doré, et qui tourne sur lui même
    • Objectifs humains : enfin, sur le sigle euro, se trouve un homme
    • Nombre-forme numéro 3 : des notes de musiques “dansent” autour de cette structure composée d’une boite de jeu, d’un sigle euro et d’un homme
  4. Prochaines étapes et conclusion : je visualise un homme avec une longue vue (prochaines étapes), sur le pont d’un voilier (nombre forme 4), derrière lesquels un rideau de théâtre se referme (conclusion)
Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment retenir facilement grâce aux associations d'idées

Ainsi, cette mémorisation rapide de la structure de ma présentation, réalisée en 5minutes environ, m’a permis

  • d’aborder de manière sereine mon rendez-vous car j’en maîtrisais le déroulé
  • de retenir le contenu détaillé de ma présentation, car en la déroulant tout en connaissant la structure, le contenu ”s’accrochait” plus facilement et me revenait à chaque étape

A votre tour d’essayer cette technique, sur des sujets non stratégiques pour démarrer!

Qu’en pensez-vous?

Pour aller plus loin

Vous l’aurez sans-doute remarqué, la technique présentée ici ne permet de retenir que 10 éléments. Pas très pratique si l’on souhaite par exemple retenir l’ensemble des 14 présidents de la IIIe république – ce qui représente sans aucun doute un savoir indispensable au quotidien!

Rassurez-vous, il existe plusieurs techniques pour retenir des listes plus longues.  Nous les aborderons au fur et à mesure des articles, par ordre de complexité.

Intérêts pour la mémorisation et l’apprentissage

Parmi les nombreux intérêts de cette méthode, citons :

  1. Son aspect ludique : n’est-il pas plus sympathique d’apprendre et de retenir des listes, des connaissances, en faisant appel à son imagination et sa créativité, plutôt que par le bachotage que l’on nous a appris dès l’école?
  2. Sa puissance : une fois habitué à se représenter en images, en mouvements et en sons des mots et des concepts, ce type de technique nous permet de retenir beaucoup plus facilement, beaucoup plus vite et de manière beaucoup plus profonde. La technique présentée dans cet article a notamment pour avantage de permettre de se remémorer un élément isolé, ou de se rappeler des éléments dans n’importe quel ordre.

Imaginez ce que pourraient permettre ce type d’outils, et une compréhension plus fine des mécanisme de notre cerveaux, dans l’éducation et à l’école :

  • Pour rendre l’apprentissage (plus) ludique, enrichissant, vivant
  • Pour accompagner les enfants, les jeunes et les adultes pour qui le format d’éducation français classique, très cartésien et issu de la révolution industrielle, n’est plus forcément adapté

A suivre…

  •  
  •  
  •  
  •  
  • 14
    Partages