Vous retrouverez par ailleurs le podcast de cette vidéo au début de l’article, et la transcription ci-dessous.

Aujourd’hui je vais vous expliquer comment mettre en pratique le palais mental dans votre vie professionnelle.

Découvrez la technique complète du Palais Mental à suivre pas à pas à la page 32 du livre “7 techniques pour développer votre performance, vos compétences et votre bien-être” que vous pouvez télécharger gratuitement en cliquant ici.

Nous avons déjà abordé brièvement ce sujet dans un précédent article mais je vous propose un bref rappel :

Le palais mental est une des plus vieilles techniques de mémorisation.

Elle consiste à associer, à lier des éléments ou des concepts que nous voulons retenir à des lieux. La mémoire des lieux est la plus puissante que nous possédons. Faites attention quelques secondes au nombre d’endroits, de lieux que vous connaissez : votre appartement ou votre maison actuelle ou précédent, votre lieu de travail, l’école où vous avez étudié, les maisons de famille, de vos grands-parents ou de vos amis. Nous avons tous une quantité de lieux qu’on peut se remémorer et qu’on peut parcourir juste en y pensant.

La technique du palais mental exploite cette capacité formidable pour placer des représentations mentales, des concepts que nous voulons retenir dans ces lieux afin de pouvoir y accéder facilement.

Aujourd’hui, je tiens à vous partager mon expérience de l’utilisation de cette technique dans le cadre professionnel pour que, vous aussi, vous puissiez vous projetez demain sur la manière d’utiliser palais mental.

Par exemple pour préparer une réunion, être sûr de ne pas oublier des points que vous voulez présenter. Animer un atelier de travail, faire une conférence devant un certain nombre de personnes et où vous voulez être à l’aise à l’oral et être sûr que vous aurez bien en tête l’ensemble du déroulé de votre présentation. Ou encore si dans un événement quel qu’il soit, vous voulez pouvoir stocker de manière instantanée des concepts, des idées afin de pouvoir vous en rappelez plus tard sans être dépendant d’une prise de notes.

Je suis associé d’un cabinet de conseil qui accompagne des grandes entreprises dans leurs problématiques e-commerce, logistiques, supply chain. Il y a quelques semaines j’ai dû intervenir au sein d’un salon e-commerce pour présenter les enjeux du e-commerce devant 200 à 300 personnes. Pendant une heure, je devais dans un premier temps expliquer et présenter les enjeux du e-commerce, la transformation du secteur, des attentes clients etc, puis animer une table ronde avec des spécialistes de ce secteur. C’est typiquement le type d’événement dans lequel on peut utiliser le palais mental et dans lequel je l’utilise régulièrement.

La première étape est de définir un endroit où stocker les informations que nous voulons retenir, et de définir son palais mental.

En l’occurrence, étant donné que je parlais de e-commerce, j’ai pris un lieu de travail que je connaissais bien et lié au e-commerce – les bureaux de Rue du Commerce, dont j’ai été directeur logistique. J’ai ensuite défini un parcours sur lequel j’allais stocker ces informations. D’abord un premier hall d’entrée au rez-de-chaussée, une porte puis un deuxième espace derrière cette porte qui est le hall dans lequel se trouve l’ascenseur et l’escalier. Le troisième point était en haut des escaliers, le hall du premier étage au niveau duquel se trouve l’accès au bureau du premier étage, puis une porte vers les toilettes. J’ai ensuite choisi trois emplacements à l’intérieur des toilettes. Dans un premier temps le grand espace à l’intérieur des toilettes et puis les deux toilettes différentes.

Il est possible d’utiliser n’importe quel espace pour ancrer des éléments.

Ensuite, je ressortais et je me retrouvais à nouveau dans ce hall du premier étage, je passais la porte des bureaux et où je trouvais une première petite salle de réunion sur la droite avec une table ronde, puis une deuxième salle de réunion beaucoup plus grande. Après cette salle de réunion, j’arrivais à la fin du couloir où il y avait un premier open space sur lequel se trouvait un premier bureau sur la droite puis ensuite l’open space plus global qui se terminait par une porte d’accès à un deuxième open space. Dans ce 2e open space il y avait un premier bureau fermé sur la gauche, un plus petit à droite et puis l’open space sur la gauche.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Tout savoir sur la mémoire à court terme

La deuxième étape est de se représenter les concepts que nous voulons retenir.

En l’occurrence, j’avais pour cette intervention une présentation de quelques slides qui détaillait :

  • Dans un premier temps les enjeux du client omni-canal (ce qui fait qu’aujourd’hui le client commande sur les différents canaux de distribution en ligne, en magasin etc.)
  • Les attentes de ce client et les enjeux, les conséquences pour la logistique
  • Enfin je présentais un outil important pour répondre aux enjeux du e-commerce aujourd’hui

Pour vous illustrer de manière très concrète comment j’ai utilisé le palais mental : j’avais une première slide dans laquelle je présentais les chiffres clés du secteur du e-commerce. J’avais donc 3 chiffres à retenir pour cette première slide. J’ai fait appel à une autre technique de mémorisation dont je pourrais parler à un autre moment, qui est une table de rappel : pour chaque chiffre ou nombre de 1 à 100, j’ai une image spécifique.

Par exemple, le premier chiffre que je voulais retenir était que 64% des clients qui commandent sur internet utilisent le service click and collect. Pour moi, le chiffre 64 est représenté par un char. J’ai donc visualisé dans le premier endroit de mon palais mental, un char qui se balade sur les murs du premier hall d’entrée.

Le deuxième chiffre que je voulais retenir était que 27 % des clients qui ont acheté en click and collect, lorsqu’ils retirent leurs produits en magasins achètent un autre produit. Pour moi 27 correspond à l’image d’une nuque. Donc J’ai placé quelqu’un dont je voyais uniquement la nuque ce premier endroit de mon palais mental avec mon char.

Le troisième chiffres que je voulais retenir était que 56 % des clients en magasin utilisent leur téléphone. Pour moi le nombre 56 est une luge. Et, pour faire le lien avec l’utilisation du téléphone, j’ai donc construit l’image d’une luge qui porte un IPhone.

Ensuite, il me restait à lier ces images pour que je puisse me rappeler facilement de ma première slide.

J’ai imaginé que mon char tirait dans la nuque de la personne que je voyais et qu’elle tombait sur la luge qui faisait ensuite des tours dans ce premier espace. J’ai donc regroupé les 3 représentations mentales des 3 éléments clé de ma première slide dans le premier emplacement de mon palais mental.

Cela vous semble peut-être un peu fou mais quand nous prenons le temps de faire ce travail d’associations d’idées, de représentations mentales, ce sont les éléments qui restent et que nous allons pouvoir réactiver très facilement.

Une fois que j’avais présenté cette première slide, je passais, dans mon palais mental la porte qui m’emmenait au sas où se trouvent l’ascenseur et le chemin vers les escaliers. Dans cet espace, ce deuxième emplacement de mon palais mental j’abordais ma deuxième slide.

Cette deuxième slide parlait des attentes du client omni-canal où là aussi j’avais trois éléments clés à mentionner.

Le premier élément clé était le délai : le client omni-canal veut se faire livrer où il veut précisément et le plus vite possible, voir immédiatement. Pour me rappeler cela facilement, j’ai imaginé dans ce deuxième emplacement un énorme réveil rouge qui me rappelait le temps et donc le fait de se faire livrer quand on le voulait. Et j’imaginais que ce réveil d’un coup se mettait à sonner, rappelant le caractère immédiat de la livraison.

Le deuxième élément est que le client omni-canal veut se faire livrer où il veut, chez lui, au travail, en locker ou en point relais. C’est pour cela que j’ai imaginé le logo de l’application google maps et j’ai grossi afin qu’il vienne s’écraser sur le réveil rouge. De cette façon, les deux points clés s’enchaînaient logiquement.

Le troisième point clé du client omni-canal est qu’il veut avoir des services personnalisés qui correspondent à son besoin. Par exemple le fait de se faire livrer avec installation. Pour retenir ce point, j’ai imaginé un collègue de Rue Du Commerce qui faisait un service de tennis et qui venait taper le réveil écrasé par le logo google maps. Cette représentation peut sembler absurde et en même temps elle est très simple, quelqu’un qui fait un service me rappelle directement le mot service.

Un dernier exemple sur ma troisième slide : elle consistait à expliquer qu’après avoir vu les enjeux de l’omni-canal et les attentes des clients, nous allions nous concentrer sur les impacts sur la supply chain. J’avais deux points importants à aborder.

Le premier est qu’il y a des invariants, des besoins communs entre la manière dont fonctionnait la supply chain avant l’omnicanal, et dont elle fonctionne avec l’omnicanall. Pour me rappeler cela, je montais les escaliers et dans le hall du 1er étage, le 3e emplacement de mon palais mental, je voyais dans un premier temps le signe égal qui tournait sur lui-même.

Dans le palais mental, plus on veut se rappeler quelque chose, plus on met du mouvement, plus on exagère. On peut également ajouter des couleurs, des sons voire même des odeurs.

Le second point important est qu’à contrario, il y a des choses qui avaient été perturbées, qui avaient changé par l’arrivée de l’omni-canal. Je voyais ensuite ce signe égal coupé pour faire le signe “différent de” qui me rappelait que maintenant je devais parler des points de différence.

Et j’ai continué ainsi ma présentation grâce au palais mental et aux représentations que j’avais faites au préalable.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment définir et mettre en place un nouveau comportement grâce à l'auto-hypnose

La technique peut paraître assez farfelue mais ce temps de préparation et l’utilisation de l’imagination permettent ensuite de pouvoir restituer les informations de manière extrêmement fluide. Cette préparation permet d’arriver sur une scène ou sur une estrade en étant complètement serein sur les éléments que vous devez présenter. A chaque fois que vous voulez savoir où vous en êtes, vous n’avez qu’à faire un aller-retour mental, vous projetant dans votre palais mental.

Je vous rappelle les trois étapes de manière très synthétique :

  • Se créer un palais mental, imaginer l’endroit où stocker les informations et le chemin concret à parcourir dans ce palais
  • Pour chaque élément à retenir, se construire une représentation mentale précise
  • Placer cette représentation mentale à l’emplacement du palais mental choisi

Découvrez la technique complète du Palais Mental à suivre pas à pas à la page 32 du livre “7 techniques pour développer votre performance, vos compétences et votre bien-être” que vous pouvez télécharger gratuitement en cliquant ici.

Si cette vidéo vous a plu je vous propose de vous abonner à la chaine Youtube en cliquant ici, et de laisser un commentaire en dessous de l’article pour me dire ce que ce que vous en avez pensé.
Enfin, vous pouvez télécharger l’ebook que je vous offre gratuitement pour développer vos compétences et vos performances en cliquant ici.

Merci et à bientôt pour une nouvelle vidéo !

  •  
  •  
  •  
  •