J’ai découvert Lucien Roy et son blog Riche de temps en juin 2017. Lucien y présente quantité d’outils et techniques issus des meilleurs ouvrages qu’il a testés pour être efficace et heureux.  Alors, lorsqu’il a proposé à la communauté de blogueurs de partager nous aussi les pratiques qui nous rendaient chacun plus heureux chaque semaine, j’ai décidé de participer !

Le blog de Lucien étant orienté vers l’efficacité personnelle, et ayant pour ma part par ailleurs écrit sur les pratiques plus générales que j’ai mises en place liées au développement personnel (par exemple ici : la méditation, l’auto-hypnose et le sport), j’ai décidé cette fois-ci d’écrire sur deux habitudes qui ont transformé mon rapport au temps, et ma capacité à concrétiser mes objectifs.

Définir clairement mes priorités à court terme

La première : je définis mes priorités et mes objectifs personnels et professionnels au plus tard le dimanche soir pour la semaine suivante.

Avez entendu parler des grosses pierres ou gros cailloux ? Si non, j’en parle dans mon article sur la gestion des priorités. Il s’agit des tâches et actions les plus importantes pour réaliser nos objectifs.

Ainsi, chaque semaine, et plus précisément chaque weekend, je prends entre 20 minutes et une demi-heure pour définir quels seront mes objectifs principaux de la semaine à venir. Je n’en définis pas plus de 10, et plus régulièrement aux alentours de 6 à 7, afin qu’il soit réaliste de les atteindre. Il s’agit donc de tâches importantes, par exemple : rédiger mon article hebdomadaire pour Changer Aujourd’hui, rédiger mon article bimestriel pour mon autre blog Wyre, réaliser une présentation ou une analyse importantes pour l’un de mes clients de mon activité de conseil aux entreprises, mais aussi préparer un voyage ou une soirée, payer mes impôts, vérifier mes comptes bancaires, ou réaliser 4 entraînements sportifs.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  5 conseils pour utiliser efficacement sa to do list et prioriser les tâches qui comptent

Vous me direz peut-être que 10 objectifs par semaine, ce n’est pas suffisant pour faire tout ce que l’on a à faire ? Tout l’intérêt de cette démarche est qu’elle permet d’aller à l’essentiel, et d’identifier les éléments qui nous font réellement avancer et nous rapprocher de nos buts. Cela ne signifie bien sûr pas que l’on ne réalise que 10 tâches dans la semaine.

Mais, ce qui me rend réellement heureux et que je suis toujours impressionné de constater, c’est la capacité de notre cerveau à se mettre en marche, consciemment et inconsciemment, vers nos objectifs. Ainsi, je réalise par exemple plus de 9 semaines sur 10 mes quatre entraînements sportifs hebdomadaires, malgré la gestion de mes deux entreprises, mes différents déplacements et mes contraintes clients. J’écris un article par semaine depuis mai dernier, et la seule fois où je n’ai pas réussi à maintenir le rythme, j’en ai écrit deux la semaine suivante pour compenser. Mes deadlines clients sont respectées, etc.  Quel plaisir que d’avoir la sensation de maîtriser les objectifs que l’on se fixe, et de savoir qu’on les atteint, tout cela en grande partie grâce à une habitude simple, prendre quelques minutes pour se fixer des objectifs réalistes chaque semaine.

Préserver mon temps le matin

J’ai décidé en 2016 de mettre en place une seconde habitude, très complémentaire à la gestion des priorités. Le principe est simple, même si la mise en œuvre est parfois plus complexe. Je dédie au moins 3 matinées sur 5 à la réalisation de mes gros cailloux, c’est à dire aux priorités de mes priorités.

Ainsi :

  • Je ne prévois pas ou très peu de réunions le matin, et en aucun cas sur le créneau 8h-10h
  • Je démarre chaque journée avec une tâche importante. Par exemple : la rédaction d’un article, une session de travail sur un business plan pour l’un de mes clients, une séance de sport… De cette manière, je sais que quoi qu’il se passe par la suite dans la journée, j’aurai déjà accompli tout ou partie de l’une de mes priorités. Cela donne une toute autre tonalité à la semaine, et permet d’avoir réellement l’impression de maîtriser son temps
Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  4 conseils pour mettre en place votre to do list

Depuis que j’ai mis en place cette habitude, j’ai avancé à pas de géant dans la concrétisation de mes projets. Le lancement de mon premier blog Changer Aujourd’hui, celui de mon second blog Wyre, la réalisation de mes formations en hypnose et Programmation Neurolinguistique, mais aussi la création et le développement de ma société de conseil Wyre, ainsi que la participation à plusieurs entreprises sociales qui me tenaient à cœur.

Ces deux habitudes ”simples” me permettent au quotidien :

  • De savoir ce que je veux atteindre et ce qui est important pour moi, en définissant chaque semaine ce que je souhaite réaliser
  • De me donner les moyens de l’atteindre, en me libérant les plages de travail ou de réflexion suffisantes pour faire avancer concrètement mes projets personnels et professionnels

C’est comme cela que j’ai envie de définir le fait d’être heureux : avoir la liberté et prendre la responsabilité de définir au quotidien ce que l’on veut être, et se mettre en mouvement pour le devenir

Et vous, que mettez-vous en place pour être (plus) heureux ?

Cet article participe à l’événement “une pratique qui me rend plus heureux chaque semaine” organisé par le blog Riche de Temps. Pour découvrir d’autres articles sur le même thème, cliquez-ici.

  •  
  •  
  •  
  •  
  • 11
    Partages