Aujourd’hui je vous propose de répondre à une nouvelle problématique qui m’a été posée par mail sur la définition d’objectifs.

“Je n’arrive pas à définir précisément ce que je veux, par conséquent je suis découragée.”

Vous retrouverez par ailleurs le podcast de cette vidéo au début de l’article, et la transcription ci-dessous.

Effectivement nous constatons régulièrement que la première étape pour changer, pour atteindre un objectif de développement personnel ou professionnel quel qu’il soit, c’est tout simplement de savoir précisément ce que nous voulons. Temps que ce travail de ciselage pour définir précisément quel est le résultat à atteindre et quand l’atteindre n’est pas fait, nous sommes dans un flou, un entre-deux qui use de l’énergie car nous ne savons pas comment attendre cet objectif.

Je vais donc parcourir 8 points qui vous permettent de définir votre objectif de manière claire et précise.

Premier point : votre objectif est-il formulé de manière positive ?

Tout simplement, utilisez une structure de phrase positive.

Par exemple, au lieu de dire : “je veux arrêter de m’énerver avec mon conjoint, mes enfants ou en réunion etc. “ La construction de la phrase est négative, lorsque vous dîtes : “arrêter de” vous n’êtes pas en train d’exprimer ce que vous voulez mais ce que vous ne voulez plus. Dites plutôt : “ Je veux être plus détendue à la maison ou en réunion. “

Deuxième point : Votre objectif est-il contextualisé ?

Vous devez être précis et décrire la manière dont va se passer votre objectif.  Avec qui ? Quand ? Dans quelle situation précisément ?

Par exemple, si votre objectif est d’être plus confiant, c’est extrêmement large.  Souhaitez-vous être plus confiant dans un cadre personnel ou professionnel ? Dans quels types de réunions ? Avec quelles personnes précisément ?

Préciser également la manière dont vous saurez que votre objectif est atteint. Comment vous vous comporterez à ce moment-là ? Ce que vous entendrez, ce que vous vous direz ? Quelles seront les émotions que vous ressentirez et dans quel contexte ?

Troisième point : votre objectif est-il réaliste ?

Estimez-vous que vous avez les connaissances, les compétences, les ressources internes ou externes nécessaires ?  Ça peut être le temps, l’argent ou simplement la temporalité, les deadline que vous avez fixées. Si ce n’est pas le cas, retravaillez votre objectif pour le reformuler jusqu’à ce que ce soit effectivement le cas.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comprendre nos processus de changement grâce à la pyramide de Dilts

Quatrième point : Votre objectif est-il en votre pouvoir ?

Pour qu’un objectif soit réellement utile, il faut qu’il corresponde à des éléments sur lesquels vous avez de l’emprise.

Par exemple, si vous dites : “je veux absolument travailler dans telle entreprise” ou “je veux absolument devenir champion de France de tel sport”, est-ce réellement en votre pouvoir ? Vous pouvez maîtriser certains éléments, dans le 1er cas, vous pouvez mobiliser votre réseau pour décrocher un entretien etc. Dans le second cas, vous pouvez maîtriser les efforts mis en place, un plan d’entrainement etc. Mais vous ne pouvez pas maîtriser le résultat final. Il est donc important dans votre objectif, de travailler sur des éléments qui dépendent réellement de vous, sur lesquels vous avez tous les leviers. Si ce n’est pas le cas, reformuler votre objectif pour qu’il corresponde bien à des objectifs sur lesquels vous avez de l’emprise.

Cinquième point : votre objectif est-il bon pour ?

Avez-vous bien pris le temps de prendre en compte les avantages de la situation actuelle qui font que vous êtes encore dans cette situation actuelle ? Et à l’inverse, avez-vous pris en compte les inconvénients d’atteindre votre objectif?

Par exemple, vous êtes étudiant et vous décidez de préparer un concours extrêmement difficile. Un des inconvénients est que cela va vous prendre du temps personnel, de l’énergie que vous ne dépenserez pas pour autre chose comme la famille, les amis ou d’autres projets. C’est une conséquence que vous pouvez être prêt à assumer mais il faut bien la formaliser, l’identifier et l’intégrer dans votre objectif.

Petite précisions: Quand vous vous demandez si votre objectif est bon pour vous, pensez à votre entourage. Demandez-vous également s’il est bon pour les personnes importantes pour vous. Si vous modifiez quelque chose de structurant dans votre comportement, dans vos actions, dans vos choix et dans vos décisions, cela aura un impact sur votre entourage. Donc il faut prendre le temps de bien prendre en considération ces impacts pour les personnes qui vous sont proches et ensuite, si vous le souhaitez, ajuster ou non votre objectif.

Sixième point : Listez les ressources nécessaires à votre objectif.

Dans le 3e point, je vous parlais des ressources qui peuvent être utiles pour votre objectif. Il peut être intéressant de lister certaines ressources à acquérir, à développer ou à approfondir pour atteindre votre objectif.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment booster sa productivité au travail grâce à la technique Pomodoro

Par exemple, ça peut être des questions d’argent, de temps mais aussi de ressources internes telles que la confiance, la sérénité, le bien-être ou encore le dynamisme.

Puis, grâce à cette liste, identifiez comment développer ses ressources. Soit par vous-même, ou en faisant appel à un coach ou un thérapeute notamment pour le bien-être, la confiance etc.

Septième point : Mettre en lien votre objectif du moment avec un élément plus important.

Posez-vous la question suivante : “A quoi la réalisation de cet objectif contribue-t-elle de plus grand pour moi ?” Faites le lien entre cet objectif et votre projet de vie.

Huitième et dernier point : identifiez le premier petit pas vers votre objectif.

Ça peut être quelque chose de très infime comme une respiration, un mouvement particulier qui vous fera vous dire “oui je suis déjà en train de me mettre en marche vers mon objectif “, “oui, maintenant que j’ai clairement défini mon objectif, je sais que je suis en train d’avancer “. Définissez ce premier pas et vivez le maintenant, prenez quelques instants pour vous projeter dans le moment où vous pourrez le faire, l’imaginer complètement et réaliser ce petit pas.

En mettant en place cette démarche de définition d’objectifs très puissante, tirée du coaching et de la thérapie, vous comprendrez davantage ce que vous voulez et vous commencerez déjà à changer en l’appliquant.

Si cette vidéo vous a plu je vous propose de vous abonner à la chaine Youtube en cliquant ici, et de laisser un commentaire en dessous de l’article pour me dire ce que ce que vous en avez pensé.
Enfin, vous pouvez télécharger l’ebook que je vous offre gratuitement pour développer vos compétences et vos performances en cliquant ici.

Merci et à bientôt pour une nouvelle vidéo !

  •  
  •  
  •  
  •