Est-ce que vous aimez le ski ? Je vous propose aujourd’hui de chausser les bottes de ski pour m’accompagner dans une séance collective improvisée que j’ai réalisée afin d’être zen, dynamique, et skier avec sérénité et énergie.

Le contexte : nous sommes à la montagne, à l’occasion de la rituelle semaine de ski annuelle.

L’objectif : se mettre en condition mentale – et physique – pour aborder cette semaine – à la fois sportive et reposante – dans un état d’esprit adapté. Pourquoi ? pour profiter réellement des vacances et se ressourcer, mais également pour aborder sa dimension physique avec énergie, et se sentir dynamique et revivifié, sur les pistes et en dehors.

Les informations dont je dispose : je connais les centres d’intérêt et les loisirs des personnes accompagnées. Ainsi, je peux les aider à se reconnecter à certaines expériences “ressources”, de bien-être, de détente mais aussi de dynamisme et d’énergie.

Le déroulé de la séance

Après avoir démarré par une phase de relaxation et de centrage sur soi (les techniciens l’appelleront la phase “d’induction”), nous pouvons commencer le travail à proprement parler…

Oui, mais attends, qu’est-ce que c’est que cette phase d’induction ? Dans cette phase préalable au travail de changement à proprement parler, on accompagne progressivement le(la) client(e) dans un recentrage sur lui(elle)-même, ses sensations et son monde intérieur. En faisant cela, on lui donne accès à davantage de ressources issues de son expérience de vie (exemples : des moments de confiance, de réussite, de motivation, de sérénité…), que l’ on peut ensuite utiliser dans la phase de travail, au service de l’objectif souhaité.

Revenons au ski !

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Un coaching pas comme les autres pour une évolution de carrière originale
Je vous le disais, l’objectif était de (re)trouver de la détente et de l’énergie, pour ensuite les connecter à l’activité de skier.

Etape 1 : La détente

Nous avons donc logiquement commencé par aller chercher une expérience de… détente. Par le travail des suggestions, j’ai accompagné mes deux clients d’un jour vers l’identification d’un moment dans leur vécu où ils ont particulièrement expérimenté les sensations de détente, de bien-être et de sérénité que nous recherchions ici. J’ai pu pour ce faire m’appuyer sur la connaissance de leurs loisirs, pour leur proposer des pistes à explorer, qu’ils étaient ensuite libres ou non de suivre (ou plutôt de descendre, puisque nous parlons de ski !) : une expérience de lecture, un concert…

Ici, il est important de laisser le temps de vivre complètement l’expérience.

Etape 2 : l’énergie

Puis, il est temps de mettre de l’énergie dans la détente ! On suit ici le même principe qu’à la phase précédente. Après une subtile transition propre aux procédés d’hypnose, nous voilà partis à la recherche d’expériences “énergiques” et dynamiques. Là également, la connaissance des loisirs, et activités des clients permet d’orienter la séance, en proposant des expériences potentiellement adaptées à l’objectif recherché, tout en laissant toutefois toujours la porte ouverte à d’autres possibilités. Ici, comme dans la phase précédente, la “lecture” des éléments non verbaux, et l’attention portée sur la physiologie des personnes accompagnées permet de s’assurer qu’elles “vivent” l’expérience proposée.

Etape 3 : on chausse les skis !

Après s’être sentis détendus puis énergiques, je propose par un nouveau changement de décors, de s’installer dans un cinéma.

Cette technique vous dit quelque chose : c’est normal elle est proche de celle utilisée ici, qui vous permet d’apprendre facilement de nouveaux comportements.

Dans ce cinéma, mes deux clients d’un jour vont pouvoir dans un premier temps s’observer : après s’être construit une représentation du cinéma, je leur propose d’observer sur l’écran leur “double” descendre les pistes avec l’énergie, la détente et la sérénité qu’ils ont expérimentés.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Vivez une séance type d'accompagnement

Nous prenons le temps de bien préciser, complètement, ce qu’il se passe.

Puis, lorsque le film est suffisamment précis, je leur propose de prendre la place de leur double dans l’écran, et de vivre “à la première personne” cette expérience de ski, avec sérénité, bien-être, énergie et dynamisme.

Pendant ce travail, mon rôle est de “vérifier” que les personnes accompagnées vivent réellement l’expérience proposée. Pour cela, je m’appuie ici aussi sur des indicateurs physiologiques et non verbaux.

Enfin, après avoir pris le temps nécessaire pour profiter de ces moments, et leur permettre de les intégrer complètement, j’accompagne doucement le retour à un état de conscience “normal”.

Alors, prêt(e) à dévaler les pistes ?

  •  
  •  
  •  
  •  
  • 3
    Partages