Préparer son mental, qu’est-ce cela veut dire, et surtout pourquoi faire ? Vous êtes-vous déjà posé la question ?

90% du jeu est à moitié mental – Yogi Berra, ancien manager des Yankees

Que vous soyez sportif ou non, vous avez sans doute déjà entendu parlé de préparation physique. Préparation physique générale, préparation physique spécifique à une activité, au développement d’une technique particulière… S’il nous apparaît aujourd’hui évident que l’amélioration des performances physiques passe par l’entraînement du corps, le mental est encore bien souvent laissé de côté, et son amélioration considérée comme une conséquence logique et systématique de l’expérience – et de l’entraînement physique pour ce qui est du sport.

Vous me demanderez peut-être à ce stade si cet article concerne uniquement les sportifs, et a fortiori les sportifs confirmés. Je vous répondrai deux fois non. Non – pas uniquement les sportifs confirmés, car quel que soit notre niveau de sport il est intéressant de travailler notre mental : travailler sur nos croyances, aidantes ou limitantes, sur la motivation, la gestion des émotions et de l’effort, la concentration… Non – pas uniquement pour les sportifs, car un mental “fort” est utile au quotidien : dans le monde professionnel, dans la préparation d’examens ou de concours, ou encore dans la musique, le théâtre…

Alors, certes, tout comme l’on devient coureur en courant, le mental se forge avec l’expérience – ou  plutôt a besoin d’expérience pour se forger et se renforcer. Mais n’existe-t-il pas des “recettes”, des techniques et des méthodes pour se créer un “bon” mental plus rapidement, plus efficacement et plus agréablement qu’en s’appuyant sur l’entraînement physique seul ?

Vous vous en doutez, la réponse est OUI, bien évidemment. Grâce aux neurosciences d’une part, qui nous permettent depuis plusieurs dizaines d’années maintenant de mieux comprendre le fonctionnement du cerveau, les innombrables interactions et interconnections qui se jouent à l’intérieur de nous à chaque instant ; grâce d’autre part à des techniques de coaching comme la programmation neuro linguistique et l’hypnose, qui trouvent toute leur pertinence et leur efficacité dans l’accompagnement de sportifs ; grâce enfin à la modélisation de sportifs de haut niveau, qui nous apprennent leur fonctionnement et nous aident à s’en inspirer pour les reproduire – chacun à son niveau.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Booster sa Concentration & Motivation⎪Mes 3 Conseils

Mais au fait, la préparation mentale qu’est-ce que c’est ?

Lorsque l’on commente les exploits sportifs divers et variés, reviennent souvent des phrases comme : “elle a un mental d’acier”, “son mental est à tout épreuve”. A l’inverse, on diagnostiquera une “fracture du mental” lorsque la concentration semble d’un coup faire défaut au sportif ou que les performances se dégradent brutalement et durablement sans cause physique au cours d’un match.

Le Larousse décrit le mental (adjectif), comme ce qui est “relatif aux fonctions intellectuelles, au psychisme”, ce “qui se passe exclusivement dans l’esprit, intérieurement, sans s’exprimer ou se manifester extérieurement”, et  dans le cas des sportifs, comme “l’aptitude d’un sportif à tirer en compétition le meilleur parti de ses possibilités”.  On entrevoit déjà ici les questionnements que l’on peut avoir quant à la préparation mentale. Préparer son mental peut-il avoir un effet sur “l’extérieur”, sur notre condition et nos aptitudes physiques ? La réponse a aujourd’hui été apporté par plusieurs études dans des champs très différents.

Pour n’en citer qu’une, l’expérience réalisée auprès de Judokas et relatée par Aymeric Guillot in Visualisation en sports de combat a démontré un lien direct entre la préparation mentale – en l’occurrence basée sur la visualisation – et la rapidité d’exécution d’une technique.

Alors, la question n’est plus tant “si” la préparation mentale est utile, mais plutôt “comment” elle peut l’être.

Quant à la préparation mentale, la fédération française de la préparation mentale la définit comme « un accompagnement en synergie (préparateur mental – personne accompagnée ou collectif), sur une période définie, et qui permet à cette (ces) dernière(s) d’atteindre leurs objectifs et d’optimiser : leurs performances et leurs potentiels, en identifiant puis en utilisant les ressources nécessaires, qu’elles ont à leur(s) disposition(s), pour réaliser ce travail ».

La préparation mentale, c’est donc à la fois :

  • Un accompagnement permettant à l’individu de progresser dans la compréhension de lui-même et de définir ses objectifs – sportifs ou non
  • Un ensemble de stratégies, de techniques et d’outils permettant d’optimiser son potentiel, son fonctionnement mental, et ses performances

Vous en conviendrez, bien que cela soit particulièrement vrai dans le sport, la préparation mentale trouve son intérêt dans de nombreux domaines !

La préparation mentale, pour faire quoi ?

Les champs d’application de la préparation mentale sont nombreux et en constant développement. On peut citer particulièrement :

  • Le travail sur l’image de soi, son identité, ses croyances et ses valeurs. “On ne peut pas surperformer l’image que l’on a de nous-même” disait Dennis Conner, skipper américain. Ainsi, nous sommes parfois notre propre facteur limitant. Vous-êtes-vous déjà dit “je ne suis pas sportif”, “je ne peux pas atteindre cet objectif”, “c’est trop compliqué pour moi”, “Il ou elle est plus fort que moi”? Se dire cela et le croire, c’est aussi ressentir des émotions associées, de tristesse, de colère, de frustration… et les ressentir dans son corps : rythme cardiaque, limitation des mouvements du corps, fébrilité… Une préparation mentale adéquate permet de faire le tri dans tout cela, en travaillant l’image que l’on a de soi même, les objectifs adéquats à se fixer, et en créant un réel alignement de l’esprit, des émotions et du corps pour faciliter leur atteinte !
  • Le travail sur les émotions à proprement parler. Comment ressentir les émotions adéquates le jour J, lors de la compétition, de la course, de la présentation orale, de l’examen ou du concours ? Quelles sont ces émotions adéquates, comment se traduisent-elles pour vous, dans votre corps et votre esprit ? Comment créer un “chemin d’accès” vers elle, immédiat et efficace ?
  • L’amélioration des compétences, des aptitudes et des performances techniques et physiques. Perfectionner son gestes développer ses réflexes ou la précision d’un mouvement
  • La gestion de l’énergie et de la fatigue
  • La gestion de la douleur
Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Définir et Appliquer ses Résolutions⎪3 Étapes pour Réussir

Bonne nouvelle, la préparation mentale répond à tous ces enjeux, avec des approches, des stratégies et des techniques spécifiques en fonction de la personnalité et des particularités de chacun. Programmation neuro linguistique, hypnose, sophrologie, application des apprentissages tirées des découvertes des neurosciences… De nombreuses pistes passionnantes s’offrent à vous, que nous vous présenterons dans une série d’articles et de vidéos à venir sur Changer Aujourd’hui.

Et vous, qu’est-ce qu’”avoir un bon mental” signifie pour vous, et quelle(s) aptitude(s) mentale(s) souhaiteriez-vous développer ? Répondez-nous dans les commentaires ci-dessous !

  •  
  •  
  •  
  •  
  • 22
    Partages