Dans cet article, vous découvrirez comment vous sentir confiant sur demande et quand vous en avez besoin, grâce à la technique de l’ancrage.


Ce troisième article sur l’ancrage, appliqué à la confiance, va vous permettre de vivre facilement et “à volonté” une sensation de confiance en vous en appliquant les 5 étapes du processus d’ancrage.

Avant toute chose, si vous ne lez avez pas déjà lus, je vous conseille de faire un tour du côté des deux articles suivants :

L’ancrage : un phénomène naturel et une technique de base en hypnose et PNL

Se sentir confiant en 3 étapes : l’ancrage PNL en pratique

Principe de l’ancrage

A présent que vous savez comment vous replonger dans un souvenir et une émotion, l’étape suivante consiste à associer cette émotion à un déclencheur, l’ ”ancre”. Si bien que, une fois l’association réalisée, le déclenchement de l’ancre ravivera l’émotion souhaitée.

L’ancre peut être négative ou positive, c’est à dire qu’elle peut raviver soit une émotion désagréable, ou au contraire agréable

Dans le travail d’accompagnement, nous cherchons de manière générale à “désactiver” les ancres négatives – qui sont souvent involontaires – et renforcer ou créer les ancres positives

L’association de l’émotion à une ancre se décompose en 5 étapes

Etape 1 : définir une ancre avant de démarrer

Nous pouvons faire appel à nos 5 sens pour “ancrer” une émotion.

  • La vue : associer l’émotion à une image “externe”, c’est à dire une photo, un poster, un objet, une personne, etc ; ou “interne”, c’est à dire une représentation mentale que nous nous construisons d’un lieu, d’un objet, etc.
  • L’ouïe : cela peut être une musique, un bruit particulier (claquement de doigt, sifflement…), une phrase, un mot…
  • L’odorat et le goût : je vous renvoie à la madeleine de Proust
  • Le kinesthésique (toucher et sensations) : il s’agira de définir un geste, ou une position que l’on décide d’associer à l’émotion souhaitée. Par exemple : le fait de fermer le poing droit, ou de poser la main gauche sur le genou.
Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Méditer s'apprend, et ça vient vite !

Dans les faits, l’ancre kinesthésique est souvent choisie dans l’accompagnement, car elle est simple d’utilisation et possède différents avantages pour des techniques plus avancées.

Pour le moment, je vous propose de prendre quelques instants pour déterminer une ancre kinesthésique qui vous conviendrait. Attention, il est important d’être précis dans le choix du geste ou de la position. Exemple : si vous choisissez “la main sur le genou”, il est important de mémoriser l’endroit où vous posez la main, ainsi que la pression associée, afin de pouvoir la reproduire – vous pouvez par exemple couvrir la rotule avec la paume de la main et refermer la main autour du genou.

Dès que vous êtes prêt, passons à l’étape suivante !

Etape 2 : se replonger dans le souvenir et l’émotion associée

Il s’agit à présent de repasser par les étapes décrites ici.

  1. Qu’est-ce que la confiance pour vous : identifier une activité ou une expérience qui représente, pour vous, la confiance
  2. Déterminer un souvenir ou un moment particulier lié à l’activité ou l’expérience ci-dessus. Il peut s’agir de la dernière fois où vous avez exercé l’activité en ayant ressenti cette confiance, ou d’une expérience même lointaine, où ce sentiment était particulièrement fort. Déterminez le moment sur lequel vous souhaitez vous concentrer. Si vous hésitez entre plusieurs expériences, choisissez, il sera toujours temps de revenir plus tard à une autre expérience
  3. Replongez dans le souvenir. Complètement, comme si vous y étiez. Vivez l’expérience ou le moment en question, et enrichissez votre représentation de ce moment, en vous concentrant sur un instant précis où l’émotion, le ressenti recherché étaient particulièrement forts. Qu’y a-t-il autour de vous, quels sont les objets, les personnes, les couleurs…. Quels sont les bruits, avez-vous un dialogue interne à ce moment-là, quel est votre position physique, que ressentez-vous dans votre corps, dans l’instant que vous avez choisi…. L’objectif est de revivre pleinement le souvenir

Etape 3 : “Ancrer” l’émotion et le ressenti recherchés

  1. Lorsque vous sentez que vous êtes réellement dans l’expérience et que vous vivez l’émotion et le ressenti recherchés, réalisez la position ou le geste choisi(e) à l’étape 1.  Par exemple, positionnez la paume de votre main gauche sur votre rotule gauche et refermez la main sur votre genou
  2. Conservez la position 10 à 15 secondes tout en restant complètement dans votre souvenir et votre expérience
  3. Après 10 à 15 secondes, ou si vous sentez que vous ressortez de l’expérience pour une raison quelconque (déconcentration, interruption extérieure…), arrêtez la position ou le geste
Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment Développer sa Patience ?⎪Je Vous Explique

Etape 4 : Respirer et bouger

Prenez une grande inspiration et faites quelque pas, regardez par la fenêtre s’il y en a une… bref changez-vous les esprits quelques instants.

Etape 5 : Tester

Quand vous le souhaitez, reproduisez la position ou le geste choisi(e). Maintenez la position et observer ce qui se passe en vous.

Intéressant, non, de réaliser que l’émotion ou le ressenti reviennent, sans le souvenir associé ?

Ce qui l’est encore davantage, c’est qu’en réactivant régulièrement l’ancre, l’ancrage se renforce, l’état émotionnel se reproduit de plus en plus facilement, comme un chemin qui se forme à force d’être emprunté. A l’inverse, s’il n’est pas sollicité, il disparaît progressivement.

Comment réactiver l’ancrage ? Rien de plus simple : il suffit de reproduire régulièrement la position choisie à l’étape 1. Par exemple, simplement positionner la paume de votre main gauche sur votre rotule gauche et refermer la main sur votre genou, puis être attentif à ce qui se passe en vous.  Vous pouvez commencer par trois fois par jour, puis diminuer progressivement jusqu’à ce que l’association soit durablement ancrée.

Alors, pourquoi s’en priver?

Note : si à l’étape 5, vous ne constatez pas de changement notable lorsque vous activez l’ancre, répétez les étapes 2, 3, 4 et 5. Il est important d’être “dans” l’expérience lorsque vous posez l’ancre, et de la maintenir suffisamment longtemps.

  •  
  •  
  •  
  •  
  • 10
    Partages