Comment communiquer clairement grâce à un outil simple

Découvrez 3 réflexes à avoir pour vous exprimer de manière simple, claire et précise, et être sûr de comprendre votre interlocuteur.
Cette vidéo vous présente les 3 grandes catégories de biais de communication à repérer dans votre communication, ou celle de votre interlocuteur.

Vous retrouverez par ailleurs le podcast de cette vidéo au début de l’article, et la transcription ci dessous.

Qu’est-ce que communiquer ou plutôt comment communiquer de manière claire et précise pour avoir toutes les chances d’être compris exactement par son interlocuteur ou, à l’inverse, de comprendre  son interlocuteur ? Ce que je vous propose dans la série de vidéos qui va suivre est de répondre en tout cas en partie, à cette question :

Comment communiquer de manière claire et précise ou comment être sûr de comprendre et d’être compris ?

Pour cela nous allons partir à la découverte d’un outil très utilisé dans le monde du développement personnel, du coaching et de la thérapie qui s’appelle le méta modèle.

Qu’est-ce que le méta modèle , mais surtout comment allez vous  pouvoir l’utiliser et à quoi cela va pouvoir vous servir ?

Et bien l’objectif est qu’après la série de vidéos, vous soyez en capacité de repérer dans une communication les éléments qui méritent d’être précisés, détaillés.
Identifier ces éléments qui ont peut-être fait l’objet de certaines distorsions pour que vous puissiez aussi poser les bonnes questions pour arriver à une communication qui soit claire, précise, concise et qui vous permettent donc d’être compris ou de comprendre votre interlocuteur.

Qu’est ce que c’est que ce méta modèle ?

Cet outil qui est très utilisé dans le développement personnel et le coaching  a été formalisé par les fondateurs de la programmation neuro linguistique John Grinder et Richard Bandler à partir des années soixante dix environ. Ce Méta modèle a pour intérêt d’identifier trois grandes catégories d’éléments de biais de communication. En quelques sortes les éléments qui méritent des précisions, des clarifications.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Le Chunk - Comment découpez-vous l'information ?

Je vous propose d’énoncer rapidement ces différentes catégories du méta modèle pour que vous en ayez une première compréhension. Puis, dans les prochaines vidéos, nous entrerons plus en détails dans chacune des catégories pour que vous sachiez repérer ces éléments et que vous sachiez surtout poser les bonnes questions pendant les bonnes réponses et clarifier les éléments qui nécessitent de l’être pour une communication claire, précise et limpide.

On peut distinguer trois catégories d’éléments à préciser dans une communication :

La première catégorie est ce que nous allons appeler les généralisations : il y a plusieurs types généralisations, nous le verrons, mais c’est  le fait de généraliser une expérience à l’ensemble de sa vie.

Exemple : ” j’ai échoué une fois donc je ne pourrai jamais réussir, j’échoue dans tout ce que j’entreprends.”  Ou, à l inverse : “cette personne est vraiment formidable parce qu’elle réussit absolument tout dans sa vie.”

La deuxième catégorie de biais de communication est ce nous allons appeler les omissions. Prenons un exemple simple  : “ je suis en colère, je suis énervé depuis un moment et ça ne va vraiment plus”. Voici quelques questions à se poser : “contre qui es-tu énervé ?”  “Contre quoi es tu énervé et depuis quand précisément ?” “Comment cela se traduit ?”

Vous voyez que pour comprendre vraiment la personne ou pour se comprendre soi-même d’ailleurs, il manque  tout un tas d’éléments à préciser pour avoir une compréhension fine de ce que l’on a envie de dire ou de ce que nous dit la personne qui est en face de nous.

Enfin, La troisième catégorie de biais de communication est ce que nous allons appeler les distorsions . Par exemple, les distorsions se traduisent par le fait de dire : “il fait moche, il pleut depuis ce matin ou depuis 2 jours par conséquent  je suis complètement épuisé.”
Pensez vous vraiment qu’il y a un lien absolu, une relation de cause à effet absolue entre le fait qu’il pleuve et le fait que je sois complètement épuisé ?

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Repérer les biais de communication - Les omissions

C’est aussi le fait de dire : “ il ne m’a pas dit bonjour ce matin “ en parlant d’un collègue ou d’un proche et de penser que c’est forcément qu’il ne vous supporte plus.
Comment pouvez vous être sûr que la simple absence d’un bonjour un certain jour signifie le fait que la personne ne vous supporte plus ?

Voilà nous venons de faire un petit tour d’horizon des biais de communications, des catégories à repérer.
Je ne vous en dis pas plus pour l’instant pour que vous puissiez le découvrir dans les prochaines vidéos.

Si cette vidéo vous a plu je vous propose de vous abonner à la chaine Youtube en cliquant ici, et de laisser un commentaire en dessous de l’article pour me dire ce que ce que vous en avez pensé.
Enfin, vous pouvez télécharger l’ebook que je vous offre gratuitement pour développer vos compétences et vos performances en cliquant ici.

Merci et à bientôt pour une nouvelle vidéo !

  •  
  •  
  •  
  •  
  • 3
    Partages

2 réflexions au sujet de « Comment communiquer clairement grâce à un outil simple »

  1. Bonjour Gaël,

    Vidéo / Article intéressant pour un premier abord sur des méthodes de communication. Bien communiquer est un art. Savoir retranscrire par des mots nos pensées, émotions est parfois bien plus compliqué.

    Je remarque d’ailleurs que les distorsions sont très souvent utilisées par de nombreuses personnes. Faire des liens de causes / conséquences non fondés.

    Toutefois, à travers ces différentes catégories de communication, nous pouvons percevoir des informations bien plus profonde qu’un simple acte de communiquer parce qu’elles témoignent des comportements voire des troubles comme la dépression, le pessimisme.

    Qu’en penses tu ?

    Au plaisir,
    Kevin

    1. Bonjour Kevin,

      Je te remercie pour ton commentaire. Je partage ton point de vue : la manière dont on communique en dit beaucoup sur notre “modèle du monde”, nos croyances, aidantes et limitantes, nos valeurs, etc… Sans pour autant bien sûr réduire la personne à sa communication.

      Au plaisir

      Gaël

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *