Vous retrouverez par ailleurs le podcast de cette vidéo au début de l’article, et la transcription ci-dessous.

Je vous propose aujourd’hui, de découvrir un métaprogramme un peu plus simple et direct à comprendre que les autres modes de fonctionnement que nous avons pu aborder précédemment.

Dans la gestion de situations personnelles ou professionnelles :

Etes-vous actif, réactif ou passif ?

Ce métaprogramme consiste à identifier, dans une situation, un problème à traiter ou un objectif à atteindre, si notre interlocuteur, nous-même ou la personne que l’on accompagne, est dans un mode actif, réactif ou passif.

Une personne en mode actif se sent responsable et impliquée dans la réalisation des critères importants de son objectif.

Cela se traduit par une tournure de phrase positive, par le fait qu’elle parle des actions qu’elle réalise. Elle va également faire des phrases plus courtes, plus dynamiques où il y aura davantage de “je” et où elle se met en action.

Dans le mode actif, il existe une sous-catégorie : le fait d’être proactif.

La personne proactive va anticiper et planifier ses actions pour satisfaire de la meilleure manière possible les critères importants pour atteindre ses objectifs.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Êtes-vous orienté Passé, Présent ou Futur ?

A l’opposé du mode actif, il y a le mode passif.

La personne en mode passif ne va rien faire pour satisfaire ses critères, pour atteindre ses objectifs et va attendre que quelqu’un d’autre le fasse pour elle.

Pour certaines personnes, le fait d’être en mode passif peut se traduite dans certaines situations, à être dans l’hyper-analyse. Elles vont tellement analyser qu’elles vont finalement ne rien faire et rester dans l’expectative. Le mode actif se caractérise par l’utilisation de phrases beaucoup plus longues, plus lourdes, avec du conditionnel, des explications, des paraphrases, des métaphores, des analogies etc.

Tous ces éléments nous montrent que la personne ne passe pas à l’action et n’est pas prête à le faire.

Enfin, un peu à côté de la passivité, il y a le mode réactif.

Il se place proche du mode passif, parce que la personne réactive va attendre un stimulus pour réagir. Le stimulus peut être interne ou externe, une discussion, une action qui fait qu’elle se retrouve contrainte à agir. Les personnes en mode réactif vont être dépendantes de ce stimulus qu’elles ne maîtrisent pas pour passer à l’action. C’est seulement lorsque cet “électrochoc” se produit qu’elles prennent conscience de ce qui est important pour elles et des actions à mettre en œuvre pour atteindre leurs objectifs.

Si cette vidéo vous a plu je vous propose de vous abonner à la chaine YouTube en cliquant ici, et de laisser un commentaire en dessous de l’article pour me dire ce que ce que vous en avez pensé.
Enfin, vous pouvez télécharger l’ebook que je vous offre gratuitement pour développer vos compétences et vos performances en cliquant ici.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Tri sur soi ou tri sur les autres ?

Merci et à bientôt pour une nouvelle vidéo !

 

  •  
  •  
  •  
  •