Comment booster sa productivité au travail grâce à la technique Pomodoro

Dans cet article, vous apprendrez une technique de gestion du temps simple et très facile à mettre en place pour augmenter votre productivité.


Littéralement, la “technique tomate”. Pourquoi ce nom étrange ? Parce que la technique est basée sur ces petits minuteurs de cuisine qui ont la forme d’une tomate.

image

Il existe de nombreuses techniques d’organisation et d’optimisation du temps. La technique Pomodoro fait partie de celles que j’ai trouvé particulièrement efficaces, et que j’utilise au quotidien.

Elle a été développée par Francesco Cirillo à la fin des années 1980.

Son concept est simple : enchaîner des périodes de travail “intenses” de 25 minutes, les Pomodori, espacées par des pauses de 5mn, où l’on fait ce que l’on souhaite SAUF une tâche work-related. Cela peut-être un moment de lecture, de marche, de musique, de respiration ou de réflexion… Enfin, tous les 4 pomodori, on fait une pause plus longue (15 à 20mn).

L’intérêt de la méthode

1. Elle est en ligne avec le fonctionnement du cerveau et de l’attention : nous ne sommes pas faits pour rester concentrés sur la même tâche des heures durant. En moyenne, notre attention est optimale sur une période de 35mn à 50mn maximum. D’où l’intérêt de “séquencer” nos périodes de travail afin d’assurer le renouvellement de l’attention. Par ailleurs, les temps de pauses sont indispensables pour permettre à notre cerveau d’ancrer l’information, et de réaliser des associations d’idées pertinentes avec les savoirs déjà connus.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  5 conseils pour utiliser efficacement sa to do list et prioriser les tâches qui comptent

2. L’aspect “gamification”. La gamification, ou ludification en français, est “l’utilisation des mécanismes du jeu dans d’autres domaines, en particulier des sites web, des situations d’apprentissage, des situations de travail ou des réseaux sociaux” (wikipédia). En clair, le séquencement du travail en “sprints” de 25mn permet d’ajouter un aspect ludique au travail, et joue un rôle motivationnel important. Cela permet en effet de se fixer des objectifs à (très) court terme et de s’auto-challenger (allez, c’est parti pour 25mn, je termine l’article, puis je sors marcher 5mn !).

3. Diminution du stress : l’une des causes bien connues du stress est l’impression de ne pas maîtriser sa charge de travail, ni d’accomplir ce que l’on souhaite, bref d’être dans le flou. Le découpage en périodes de travail très courtes, auxquelles on lie des objectifs de réalisation concrète, permet de suivre ses réalisations et de mesurer les tâches réalisées, avec un effet bénéfique direct sur la satisfaction personnelle.

Concrètement, comment faire ?

Rien de plus simple.

1. Travailler avec un minuteur. Si vous être traditionnaliste, vous pouvez acheter un pomodoro. Ou, beaucoup plus simple, utiliser une application qui fait le job. J’utilise pour ma part Be focused sur iphone, qui fonctionne très bien et gratuitement. L’application vous permet de déterminer les différents sujets sur lesquels vous voulez travailler, et de suivre le nombre de pomodori, et donc le temps global passé par sujet et par jour. Vous pouvez bien sûr tout simplement utiliser le minuteur de votre téléphone, mais l’intérêt de l’application est qu’elle permet d’enchainer les périodes de travail et de pause automatiquement, et de suivre ses résultats.

2. Eliminer les distractions : les 25mn de travail doivent être 25mn de travail. Il est indispensable de couper toutes les sources de distraction. Couper ses mails (fermer l’onglet ou le logiciel, désactiver les éventuelles notifications), fermer également le navigateur web sauf s’il est indispensable à la réalisation de la tâche, mettre le téléphone en silencieux ; et travailler si possible dans un environnement épuré.

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Podcast Changer Aujourd'hui numéro 1 : la définition d'objectif !

3. Puis il suffit de répéter les 5 étapes ci-dessous :

  1. décider de la tâche à effectuer
  2. régler le minuteur sur 25 minutes
  3. travailler sur la tâche jusqu’à ce que le minuteur sonne et la noter comme faite
  4. prendre une courte pause (5 minutes)
  5. tous les quatre pomodori prendre une pause de 15-20 minutes

Pour aller plus loin

Pour augmenter l’utilité de la technique, la phase de préparation est importante. Il s’agit d’une part de déterminer et de planifier en amont les tâches à traiter dans la journée, et d’autre part d’estimer le nombre de pomodori  nécessaires pour chaque tâche. Il est bon de réaliser cette phase de préparation au minimum la veille, afin de démarrer la journée avec une to do organisée, et donc moins sujette aux aléas de journée. Rendez-vous dans un prochain article sur la réalisation d’une To do efficace.

Vous retrouverez également plus d’informations sur le site de Francesco Cirillo (en anglais) : https://cirillocompany.de/

  •  
  •  
  •  
  •  
  • 22
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *