Des tests de personnalité, il en existe d’innombrables. Certains farfelus, d’autres bien plus scientifiques. Ennéagramme, MBTI, les profils DISC (souvent appelé test des couleurs)… et la Process Com. C’est ce modèle que je vous propose de découvrir aujourd’hui et dans une série d’articles, tant il est riche d’applications dans la vie quotidienne, personnelle comme professionnelle, pour soi et dans les interactions avec autrui. Surtout, ce modèle de communication a fait ses preuves à l’usage, mais aussi à l’épreuve d’études statistiques rigoureuses.

Pour mieux comprendre la Process Com, mais également comment la Programmation neuro linguistique et la psychologie sociale peuvent vous aider à améliorer votre communication, vous pouvez cliquer ici pour découvrir notre ebook Changez Aujourd’hui (ou quand vous voulez) !

Mais la Process Com, qu’est-que c’est ?

Théorisée par le Docteur en psychologie Taibi Kahler dans les années 70, la Process Communication étudie les interactions entre les individus et l’impact du “processus” sur la communication. Qu’est-ce que notre manière de communiquer dit de nous ? De notre type de personnalité ? De nos besoins psychologiques ? Qu’est-ce qui peut expliquer un stress dans la communication ? Quels éléments prédisent une communication harmonieuse, ou au contraire l’échec de la communication (la “mécommunication”) ?

Pour la petite histoire derrière le modèle, la Process Com est directement issue de l’analyse transactionnelle, courant psychologique fondé par Eric Berne, dont Taibi Kahler était l’élève. Déjà, l’analyse transactionnelle tire son nom de l’analyse des relations entre les individus, une transaction étant une “unité de relation”. Eric Berne a travaillé entre autres à l’identification des “scénarios” se jouant entre les individus, ces situations répétitives dans lesquelles chacun joue un rôle, souvent malgré soi, conditionné par son éducation, ses apprentissages antérieurs, son expérience… Partant de là, Taibi Kahler va s’intéresser quant à lui aux “mini-scénarios”. Comment, dans un échange entre plusieurs individus, peut-on prédire une communication harmonieuse ou dysharmonieuse ?

En 1978, Taibi Kahler démarre une collaboration avec la Nasa, et le Dr Terry Mc Guire. L’objectif : recruter les astronautes, et construire des équipes harmonieuses, qui sauront communiquer efficacement et travailler ensemble dans les conditions extrêmes qui sont les leurs. Taibi Kahler peut alors mettre ses concepts à l’épreuves des faits, et des statistiques. Cela l’amènera à le développer, l’ajuster, le corriger jusqu’à ce qu’il soit statistiquement prouvé. La Process Com propose aujourd’hui un modèle complet : profil de personnalité, mécanismes et séquences de stress ou de mécommunication, besoins psychologiques, question existentielle… Parcourons-les ensemble rapidement !

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Auto-Hypnose : Concentration optimisée & Efficacité boostée

Les profils de personnalité

Les 6 profils

La Process com identifie 6 profils de personnalités (ils seront présentés plus en détails dans des articles dédiés).

  • Le profil travaillomane
  • Le profil persévérant
  • Le profil empathique
  • Le profil rêveur
  • Le profil rebelle
  • Le profil Promoteur

L’immeuble

Si l’on pourrait considérer de prime abord le modèle simpliste, attribuant à chacun une étiquette unique, “travaillomane”, “promoteur” ou “rêveur”, il n’en est rien.

En effet, nous avons chacun en nous ces 6 profils de personnalités agencés différemment en fonction de notre personnalité propre.

La Process Com prend l’image d’un immeuble.

L’immeuble correspond ainsi à l’agencement des types de personnalités qui nous est propre. A la base, notre profil “socle”, celui qui nous est le plus familier, le plus accessible. Puis, l’ordre des étages correspond en quelques sortes à la facilité d’accès aux profils correspondants, nous y reviendrons. Il ne s’agit d’ores et déjà plus de 6 types de personnalité, mais de 720 combinaisons possibles. Et cela ne s’arrête pas là…

La base

La base correspond à notre type de personnalité le plus ancien, notre mode de relation au monde le plus ancré. Il serait observable dès l’âge de 2 ans. Il se situe logiquement au premier niveau de notre immeuble (dans l’exemple ci-dessus, la base correspond au type de profil Travaillomane”). Notre base conditionne la manière dont nous entrons en relation avec les autres (ce que la Process Com appelle les canaux de communication et les perceptions – je vous en reparle dans l’article à venir sur les concepts clés de la Process Com).

La phase

Au gré des événements de la vie nous évoluons, notre rapport aux autres, au monde et à nous même change. En Process Com, on parle alors de changement de phase. La phase correspond à nos sources de motivation actuelles. Avec ce changement arrivent de nouveaux besoins psychologiques, une nouvelle question existentielle, de nouveaux mécanismes de stress… 2 personnes sur 3 connaissent au moins un changement de phase au cours de leur vie. 98% de ces changements de phase sont provoqués par une épreuve personnelle ou professionnelle. Changement de travail compliqué, séparation…

Si l’on conserve la métaphore de l’immeuble, le mécanisme de changement de phase correspond à déménager pour s’installer durablement à un nouvel étage.

Ainsi, en prenant en compte les combinaisons Base/phases possibles, ce ne sont plus 6 types de personnalités, ni 720 immeubles possibles, mais bien 4320 combinaisons possibles. Voyez-donc la diversité de personnalités que l’on peut rencontrer !

Les lecteurs qui ont lu cet article ont aussi lu :  Êtes-vous orienté Passé, Présent ou Futur ?

On dira donc que l’on est par exemple de base travaillomane et de phase persévérant. Nous le verrons, les deux ont leur importance. A nouveau, cela ne signifie pas que nous n’ayons pas accès aux autres types de personnalités : nous avons la capacité de nous déplacer aux différents “étages” de notre immeuble, mais cela nous demande plus ou moins d’énergie. Nous rendre à l’étage de notre phase, d’une phase passée (correspondant à un étage situé entre notre phase et notre base, ici l’étage empathique) ou de notre base est aisé. Nous les connaissons bien. En revanche, monter dans les étages est possible, mais nous demande davantage d’énergie, et dépend donc de notre niveau de bien-être.

Si vous voulez allez plus loin dans la connaissance du modèle Process Com, surveillez les prochains articles du blog. Vous y découvrirez les concepts clés de la Process Com (les besoins psychologiques, la question existentielle, les problématiques…), mais aussi les 6 types de personnalité détaillés.

Voici également un site internet et deux livres qui peuvent vous intéresser :

  • https://www.processcommunication.fr/, le site officiel de la Process Communication
  • S’entraîner à la Process Communication au quotidien, de Jérôme Lefeuvre
  • La Process Com, de Patrice Dubourg

Retrouvez dans notre ebook Changez Aujourd’hui (ou quand vous voulez)! notre présentation détaillée de la Process Com – les notions clés, les canaux de communication, les 6 types de personnalités… ainsi de nombreux concepts et outils pour mieux communiquer… et bien plus !

  •  
  •  
  •  
  •  
  • 7
    Partages